FAQ

Vos questions - répondu par des experts


Comment TRILUX garantit la bonne qualité et le respect des normes de ses luminaires étanches innovants ?

Johannes Gerhard Kaiser: Chez TRILUX, nous avons regroupé notre expertise en recherche et développement dans notre propre centre d’innovation et de technologie, l’ITZ, où nous disposons notamment de plusieurs laboratoires d’essais, équipés de nombreux dispositifs de tests permettant de vérifier la technique d’éclairage, la CEM, l’acoustique, la sécurité et les performances des luminaires. En développant un nouveau produit, nous procédons de manière ciblée, au cours du processus de développement, à des mesures et à des tests afin de nous assurer que nos luminaires répondent à la règlementation. Dans le cadre de notre « plan de validation de la conception », nous effectuons ainsi douze essais CEM lors desquels nous mesurons les harmoniques de courant, l’immunité aux surtensions et les perturbations radioélectriques.

Lors de 20 autres essais, nous testons les risques liés à la sécurité que pourraient présenter les luminaires : échauffement, protection contre les chocs électriques, rigidité électrique, résistance mécanique ou résistance aux projections d’eau et à la poussière. Nous examinons bien sûr la technique d’éclairage avec précision : nous contrôlons le flux lumineux, la répartition lumineuse, l’indice de rendu des couleurs et l’efficacité énergétique des produits. Nous vérifions même les caractéristiques acoustiques des luminaires. Si nous additionnons la durée des différents tests, l’ampleur des essais atteint environ deux mois, pour un total approximatif de 50 tests. Nous garantissons ainsi non seulement la bonne qualité de nos luminaires, mais également le respect de toutes les exigences de sécurité pour chaque produit, et ses caractéristiques.

Label de qualité de l’industrie alimentaire:
Dans le cadre de notre promesse de qualité, tous les luminaires convenant à une utilisation dans l’industrie alimentaire et satisfaisant aux normes HACCP, IFS et BRC reçoivent ainsi notre propre label TRILUX, signalant les normes de produits les plus rigoureuses pour une utilisation dans des conditions difficiles telles que celles de la production et logistique alimentaire.

Quelles sont les normes et règlementations légales à respecter ?

Johannes Gerhard Kaiser: La conception d’installations d’éclairage doit tenir compte d’un très grand nombre de normes et de règlementations légales. Ainsi la norme européenne EN 12464-1 « Lumière et éclairage - Éclairage des lieux de travail - Partie 1 : lieux de travail intérieurs » prescrit notamment les exigences d’éclairage vis-à-vis des personnes présentes sur des lieux de travail intérieurs, qui permettront de répondre aux besoins de confort visuel et de performance visuelle. Les prescriptions des règles pour lieux de travail ASR A3.4, qui tiennent compte des exigences liées à la sécurité au travail sont également à prendre en considération.

Est-ce que vous saviez déjà ? La nouvelle norme DIN 67528 applicable aux parcs de stationnement publics a encore renforcé les exigences posées à l’éclairage (uniformité et limitation de l’éblouissement, ...). Aucun problème grâce à des luminaires comme notre Aragon Fit LED.

Les luminaires doivent se conformer aux directives et règlements de l’Union européenne. 

Il s’agit des directives européennes suivantes : la directive européenne 2004/108/CE concernant la compatibilité électromagnétique ; la directive 2015/35/CE relative au matériel électrique basse tension ; la directive 2009/125/CE établissant un cadre pour la fixation d’exigences en matière d’écoconception applicables aux produits liés à l’énergie ; et la directive européenne 2011/65/UE relative à la limitation de l’utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques. Dans le cas des produits dotés d’équipements radioélectriques, la directive européenne 2014/53/UE (directive RED) concernant la mise à disposition sur le marché d’équipements radioélectriques s’appliquent également.

De quoi faut-il tenir compte pour la conception de nouvelles installations et pour la rénovation ?

Johannes Gerhard Kaiser: Les éléments essentiels sont le choix des luminaires appropriés, l’intégration du nombre nécessaire de luminaires et de leur positionnement judicieux. Il est possible de décider si un luminaire convient ou non en se référant à ses caractéristiques photométriques, à ses températures ambiantes admissibles, à sa tension d’alimentation, à son indice de protection IP, à sa classe électrique ou à sa résistance aux chocs et aux propriétés de ses matériaux. Pour son étude d’éclairage, le concepteur lumière doit tenir compte de la conformité aux normes, de la limitation de l’éblouissement ainsi que d’un éblouissement indirect sur des surfaces de travail et écrans existants. Il doit déterminer le facteur de maintenance de l’installation d’éclairage. Ce dernier facteur permet de dimensionner le nouvel éclairage, afin de compenser la perte inévitable du flux lumineux jusqu’à la fin de la durée de vie de l’installation. Qu’il s’agisse d’une nouvelle installation ou d’une rénovation d’éclairage, il est conseillé aux bureaux d’études d’utiliser pour les calculs photométriques un logiciel de conception d’éclairage (DIALux ou RELUX) afin de garantir un niveau d’éclairement optimal.

De quoi faut-il tenir compte lors de l’étude d’un éclairage pour le travail de l’équipe de nuit ?

Daniel Stabenau : L’organisme humain fonctionne selon l’alternance du cycle jour/nuit. 

La sécrétion de mélatonine augmente dans l’obscurité. Cette hormone contrôle les processus circadiens dans le corps et elle est donc importante pour un rythme veille-sommeil sain. 

Une lumière artificielle, blanc froid au mauvais moment inhibe cette sécrétion... le rythme circadien est alors perturbé. Des activités constantes contre son horloge interne, notamment en travaillant en roulement, peuvent avoir de graves effets sur la santé, dont des risques accrus de maladies cardio-vasculaires et de diabète. 

En plus des effets sur la santé, le risque d’accidents du travail peut être de 60 % plus élevé pour le travail posté en équipes que pour un travail normal (voir Shantha et al., 2013). La raison en est la désynchronisation de l’horloge interne et l’influence négative sur le sommeil qui y est liée.

Si possible, l’éclairage pour le travail d’une équipe de nuit ne devrait donc pas aller à l’encontre du rythme naturel. Cela est réalisable en utilisant une lumière ayant une composante de bleu aussi basse que possible.  Nous recommandons une température de couleur d’un blanc froid pur, de 6 500 K au maximum pour l’éclairage du travail de l’équipe de jour, mais pas pour celui de l’équipe de nuit. Une lumière blanc chaud et des niveaux d’éclairement élevés sont alors la meilleure solution afin d’améliorer la capacité de concentration, les performances ainsi que le bien-être général des travailleurs postés.

L’idéal est une installation d’éclairage biodynamique, à température de couleur variable, dont l’intensité lumineuse peut être commandée en fonction des besoins. 

Quelles sont les exigences à respecter en installant des luminaires étanches ?

Johannes Gerhard Kaiser: Si la conception de l’installation d’éclairage n’a pas été réalisée par un bureau d’études, l’installateur devra lui-même veiller à ce que cette installation soit conforme à la norme EN 12464. Dans ce cas, nous nous ferons un plaisir de lui proposer notre large gamme de services TRILUX, comprenant des programmes d’étude d’éclairage, offerts gracieusement, ainsi que le calculateur de lumière, intégré à notre catalogue en ligne. Pour leurs travaux, les installateurs doivent également respecter les règles d’installation de la série de normes NF C15000, qui prévoit notamment des exigences relatives à l’installation quant à la sélection des luminaires et portant sur leurs températures ambiantes admissibles, sur la valeur de leur tension d’alimentation, sur la capacité portante des points de fixation, sur l’indice de protection IP et sur la classe électrique. Par exemple, dans les sanitaires contenant une baignoire ou une douche, les luminaires étanches doivent disposer d’un indice de protection IPx4, IPx5, IPx6 ou IPx7.

Quelle est la fiabilité des luminaires étanches LED ?

Ronald Wenderoth: J’aimerais l’illustrer ma réponse avec le luminaire Nextrema G3 LED qui se distingue par sa durée de vie exceptionnellement de 85 000 heures. Cette valeur qui correspond à environ 9,7 ans de fonctionnement en trois-huit reste valable même pour une température ambiante moyenne de +35 ° C. Avec le calculateur TRILUX Lifetime, il est possible de convertir la durée de vie et calculer le facteur de maintenance de l’installation. L’efficacité énergétique élevée de Nextrema G3 LED peut atteindre 150 lm/W. Pendant cette durée d’utilisation, le luminaire ne nécessite aucun entretien et reste extrêmement fiable et efficace. En raison de sa finition haut de gamme et de son corps très robuste en aluminium moulé sous pression, il résiste à l’humidité, aux saletés et à des températures de -30 °C à +35 °C et à des intempéries extrêmes. Dans sa version PMMA (qui offre une meilleure résistance aux UV), il peut aussi être utilisé dans des zones extérieures non abritées, proches des bâtiments. Nextrema G3 LED convient particulièrement à des applications dans des parkings couverts et des zones de chargement comportant des espaces intérieurs et des zones extérieures.

Lors du montage et de la maintenance, faut-il interrompre l’exploitation ?

Ronald Wenderoth: Cela dépend essentiellement de l’installation électrique existante, des structures spatiales et de la nouvelle solution d’éclairage LED choisie. En concevant de nouveaux produits, nous veillons généralement à des possibilités de montage rapide : l’installation de Nextrema G3 LED est ainsi particulièrement rapide et simple grâce à ses dimensions compactes, à son gabarit, ses étriers de fixation ainsi qu’au connecteur rapide Wieland. Une fois en fonctionnement, le luminaire étanche Nextrema G3 LED ne nécessite aucune opération de maintenance. En cas d’empoussièrement, un détergent doux suffit pour le nettoyer. 

Grâce à leurs longueurs respectives de 1,20 m et de 1,50 m, les luminaires Oleveon Fit et Aragon Fit sont compatibles avec des systèmes habituels dans le cas d’une rénovation. Le montage est simple et rapide. Autre avantage : aucun risque que des composants se perdent et aucun élément visible gênant n’altère le design des luminaires. Grâce au multi-flux lumineux (multilumen), Oleveon Fit et Aragon Fit peuvent en outre s’adapter aux exigences locales posées au flux lumineux, notamment si la situation sur le chantier diverge de l’étude. Il est possible d’intégrer en option Oleveon Fit et Aragon Fit à un système de gestion d’éclairage : soit par défaut via le câblage DALI, soit via radio et entièrement sans fil, grâce à LiveLink Zigbee. Pour les rénovations sans câblage DALI existant, la solution radio représente une alternative intéressante et permet de gagner du temps. 

Nous proposons également un service de monitoring de la consommation d’énergie et de monitoring de l’éclairage (suivi en temps réel des données d’exploitation de l’installation d’éclairage) et la possibilité de planifier de manière fiable les intervalles de maintenance (maintenance prédictive). Les interruptions d’exploitation coûteuses appartiennent donc désormais au passé.

Comment les luminaires favorisent-ils la productivité ?

Ronald Wenderoth: Des études récentes ont démontré que dans le secteur industriel, le bon éclairage permet d’améliorer la productivité jusqu’à 13 %. Des conditions optimales de visibilité ont donc un impact direct sur la productivité. La lumière a un effet stimulant : elle améliore notre concentration ou simplement le confort de lecture, par exemple dans des halls logistiques recevant peu de lumière du jour.

Quelle est la contribution des luminaires à la sécurité ?

Ronald Wenderoth: C’est un sentiment que nous connaissons tous : dans des endroits sombres où la visibilité est mauvaise, nous nous sentons moins en sécurité que dans des espaces clairs et bien éclairés. C’est aussi le cas dans des grands ateliers de fabrication, des entrepôts ou des parkings couverts, où un éclairage minimum et une répartition lumineuse particulièrement extensive peuvent permettre de s’orienter clairement tout en créant un sentiment de sécurité. Dans ce cas, le luminaire Nextrema G3 LED et Aragon Fit LED s’avère particulièrement convaincant ; les capteurs permettent une commande ciblée de l’éclairage (éclairage "suiveur accompagnant"). Ce luminaire de la gamme X-Range convient parfaitement à une utilisation dans des halls de production car son corps robuste est fabriqué en une pièce. Aucun risque que des éléments se détachent et perturbent les processus de production ou contaminent des produits.

Les atmosphères corrosives imposent des exigences extrêmes aux luminaires. Quelles sont les solutions proposées par TRILUX ?

Les solutions d’éclairage destinées à des atmosphères corrosives (vapeurs chimiques dans des entrepôts de pneus, des tunnels de lavage ou des sites de production industrielle) doivent être robustes. Elles peuvent être exposées à des gaz (ammoniac et soufre), qui attaquent le revêtement phosphore des LED en entraînent leur dégradation précoce. Dans ce cas, les solutions d’éclairage optimales doivent être éco-énergétiques et performantes, mais aussi parfaitement étanches au gaz. Dans la gamme X-Range, TRILUX luminaire Duroxo G2 LED, spécialement conçu pour des atmosphères gazeuses, extrêmement robuste et très fiable avec une durée de vie de 100 000 heures (L80 tq 35 °C), assure avec son IK09 une résistance très élevée aux chocs.

Quels sont les services offerts par TRILUX aux concepteurs lumières et aux installateurs ?

Gerhard Seifert: Notre objectif est de simplifier au maximum l’éclairage. En tant que partenaire fort, nous vous accompagnons à chaque phase de votre projet d’éclairage. Nous vous apportons notre savoir-faire technique et nos compétences ainsi que notre promesse de simplicité, de sécurité et d’orientation sur le marché de l’éclairage de plus en plus complexe. 

Au sein de notre centre de formation, la TRILUX Akademie, les professionnels de l’éclairage approfondissent leurs connaissances et développent leurs compétences grâce à des formateurs experts selon une approche à la fois académique et didactique adaptées à leurs besoins.

Sur le site internet TRILUX, une base de données documentaire complète offre de nombreuses informations sur l’éclairage intérieur et extérieur, l’électrotechnique, les luminaires services TRILUX. Vous pouvez également calculer rapidement et simplement les potentiels d’économie de votre projet de rénovation à l’aide du calculateur d’efficacité : www.trilux.com/calculateur-defficacite.

Avec le monitoring de la consommation d’énergie et de l’éclairage, TRILUX propose désormais deux nouveaux services basés sur le cloud en relation avec le système de gestion d’éclairage LiveLink. Ils permettent de suivre en temps réel les données liées à la consommation et le rendement de l’installation. Des notifications informent l’utilisateur ou le service concerné dès que des irrégularités d’exploitation se présentent et qu’il faut intervenir.

Pour tous les projets et services, TRILUX considère le bâtiment dans son ensemble, en tant que fournisseur "d’éclairage intégral". Nous proposons des solutions d’éclairage intérieur et extérieur, provenant d’un seul fournisseur. L’étude, la technique et une gamme de solutions parfaitement adaptée aux applications intérieures et extérieures sont ainsi parfaitement harmonisés.

Quels sont les potentiels d'économie?

J’aimerais illustrer ma réponse en utilisant un exemple de calcul concret : un parc de stationnement est équipé de 63 luminaires T8 conventionnels (66 W). La puissance totale de l’installation est de 4 818 W, ce qui se traduit par une consommation d’énergie de 26 379 kWh/an et des coûts énergétiques de 7 432 €/an. En convertissant le même parc de stationnement à la technologie LED et en l’équipant de 63 luminaires Nextrema G3 LED (30 ou 44 W), le potentiel d’économies d’énergie est de 56 %. La puissance totale de l’installation est de 2 142 W (contre 4 818 W), la consommation d’énergie de 11 728 kWh/an (contre 14 651 kWh/an) et les coûts énergétiques de 3 304 kWh/an (contre 4 128 kWh/an). Si Nextrema G3 LED est combiné à un système de gestion d’éclairage (LM) comme LiveLink, le potentiel d’économies atteint 81 %. Si la puissance totale de l’installation est de 2 142 W, grâce à la technologie LED et à la gestion d’éclairage, la consommation d’énergie totale passe de 21 412 kWh/an à 4 967 kWh/an, ce qui fait passer les coûts énergétiques de 6 033 kWh/an à 1 399 kWh/an.